Un féminicide a eu lieu à Peseux

Mis à jour : avr. 27

En hommage à la victime tuée, Abadit, des roses ont été déposées à la fontaine de la justice à Neuchâtel.

Des pancartes et des roses ont été déposées à la fontaine de la justice à Neuchâtel. Un hommage rendue à la victime du féminicide de Peseux, elle s'appelait Abadit. Une pancarte rose où est écrit le texte suivant :  Abadit, Nous n'oublierons pas ton nom. Nous ne t'oublierons, tu seras présente dans nos LUTTES CONTRE LE FEMINICIDE.
Abadit, nous n'oublierons pas ton nom. Nous ne t'oublierons, tu seras présente dans nos LUTTE CONTRE LE FEMINICIDE.

Des pancartes en hommages à Abadit, à la fontaine de la Justice à Neuchâtel. Des pancartes avec les textes suivants y sont : STOP-FEMINICIDE-STOP. A notre sœur assassinée hier à Peseux, nous ne t'oublierons pas ! Contre la violence patriarcale, nous affirmons la sororité. Triste décompte que celui des féminicide. Tant de personnes qui meurent, en fait divers, de la main d'hommes. Mais nous voyons, nous dénonçons, nous résistons, nous n'oublions pas. On ne naît pas femme, mais on en meurt. STOP aux violences sexistes et sexuelles ! Pourquoi faut-il même encore le dire ?
Hommage à Abadit. STOP-FEMINICIDE-STOP. A notre sœur assassinée hier à Peseux, nous ne t'oublierons pas ! Contre la violence patriarcale, nous affirmons la sororité. Triste décompte que celui des féminicide. Tant de personnes qui meurent, en fait divers, de la main d'hommes. Mais nous voyons, nous dénonçons, nous résistons, nous n'oublions pas. On ne naît pas femme, mais on en meurt. STOP aux violences sexistes et sexuelles ! Pourquoi faut-il même encore le dire ?

A notre soeur assassinée hier à Peseux, nous ne t'oublierons pas.

Une centaine de personnes ont déposé entre 17h30 et 19h une fleure, une bougie ou un message pour Abadit.

Rassemblement spontanée, en silence, à l'initiative du Collectif Féministe Neuchâtelois, rejoint par la communauté érythréenne. Infinie tristesse, mais aussi un sentiment de révolte et de colère face à ce féminicide à l'encontre de cette mère de trois enfants.

On ne naît pas femme, mais on en meurt.

C'est inacceptable. STOP aux violences sexistes et sexuelles !

Pourquoi faut-il même encore le dire ?


Si vous subissez des violences, si vous avez besoin d'aide, adressez-vous à la SAVI.

Tel. avant qu'il ne soit trop tard !


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout