Vœux des femmes exprimés dans les rues de Neuchâtel à l’occasion des 50 ans du suffrage féminin


Vœux des femmes exprimés dans les rues de Neuchâtel le 6 février 2021 à l’occasion de l’anniversaire


L’action portée par le Collectif pour la grève féministe a eu un beau succès, peu de femmes interpelées ont refusé de participer et elles ont été nombreuses à noter leurs souhaits et leurs revendications avant de les glisser dans l’urne symbolique qui avait été construite pour l’occasion.

Des quelque 300 cartes récoltées, nous avons extrait les thèmes suivants :


Égalité

· L’égalité salariale est le thème qui revient le plus souvent, les femmes sont exaspérées par cette injustice.

· L’opposition à l’augmentation de l’âge de la retraite. Tant que les femmes n’auront pas obtenu l’égalité salariale, elles refusent d’entrer en discussion sur l’âge de la retraite. Elles revendiquent par ailleurs des places en crèche suffisantes et abordables afin de ne pas devoir sacrifier leur carrière à la famille.

· Le congé parental exprime le même vœu car il permettrait de faire disparaître la discrimination à l’embauche.

· La parité dans le monde professionnel et politique.

· La visibilité dans le sport et dans le domaine artistique.


Respect

· Un partage des tâches entre hommes et femmes qui mette définitivement fin à la double journée de travail de ces dernières. Cet enjeu n’est pas seulement un problème de couple mais véritablement un enjeu sociétal et un défi d’éducation qui ne doit pas reposer seulement sur les femmes.

· Dans la rue, halte au harcèlement par des actions de sensibilisation.

· Besoin de sécurité dans l’espace public mais aussi renforcement des moyens de lutte et d’intervention dans le cadre familial.

· Liberté vestimentaire : les femmes ne veulent plus être jugées sur leur façon de s’habiller.

· Place des personnes LGBTIQ+ : elles revendiquent la tolérance et le respect pour toutes les personnes.

· Abolition des taxes roses, elles demandent aussi des aides pour les fournitures hygiéniques.

· Écriture inclusive afin d’exister. « Le masculin l’emporte » est ressenti comme une grossièreté.


Violences faites aux femmes et consentement

· Introduire dans la loi la notion de consentement explicite


Enseignement

· Non genré : l’école doit être un lieu d’éducation contre les stéréotypes de genre en mettant en place les moyens d’enseignement adéquats.

· Formation des enseignant.e.s : actuellement l’effort est mis dans la formation des futur.e.s enseignant.e.s. Les enseignant.e.s en place n’ont bénéficié la plupart du temps d’aucune formation et continuent de transmettre des stéréotypes et de fonctionner avec des stéréotypes et des préjugés.

· Éducation sexuelle : en mettant l’accent sur les notions de plaisir, partage, consentement, respect. Actuellement l’accent est plutôt porté sur la transmission des MST et sur la contraception.


Migration :

· Soutien aux femmes migrantes qui ont souffert de violence dans leur parcours migratoire.

· Reconnaissance facilitée de leurs diplômes.

· Précarité du statut des femmes de ménage.


Dans le monde

· Écologie, pour une agronomie respectueuse du vivant et accessible à tout le monde.

· Opposition aux mariages forcés.

· Légalisation de l’avortement.

· Droit au divorce.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout