Votations du 27 septembre : initiative de l'UDC

Intervention collectif grève féministe neuchâtelois, conférence de presse

comité de campagne neuchâtelois pour contrer l’initiative de l’UDC :




Le 14 juin 2019 nous étions plus de 500 000 dans la rue pour dire stop au dumping

salarial que subissent les femmes. Aujourd’hui nous sommes là pour lutter contre

une initiative qui ne peut qu’empirer notre situation.


Le collectif neuchâtelois pour la grève féministe a décidé de rejoindre le comité de

campagne neuchâtelois pour contrer l’initiative de l’UDC car cette dernière met

directement en péril les rares contrôles des salaires qui peuvent être investigués en

Suisse.


Le collectif neuchâtelois pour la grève féministe lutte depuis sa création contre toute

forme de catégorisations sociales qu’elles soient liées au genre, à l’orientation

sexuelle ou à ses origines. Nous dénonçons la réalité de ce que nous appelons la

double peine d’être femme et étrangère. Nous refusons l’effet pervers de cette

initiative soit la catégorisation de la main d’œuvre étrangère comme étant une main

d’œuvre de seconde zone.


Le collectif neuchâtelois pour la grève féministe sait que nous pouvons faire

confiance en l’UDC sur un seul point, l’UDC ne se mettra pas à dos les milieux

économiques et les entreprises par conséquent cette initiative prévoit que les

entreprises puissent encore faire appel à la main d’œuvre étrangère mais en biffant

toutes les mesures d’accompagnement qui assurent l’égalité de traitement entre les

travailleuses et les travailleurs suisses et les travailleuses et travailleurs étrangers.


Les femmes qu’elles soient suisses ou étrangères connaissent le dumping salarial

depuis des siècles en fait depuis leur arrivée sur le marché du travail puisqu’encore

en 2020 elles gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes. Si cette initiative

passe le 27 septembre elle entraînera la fin des mesures d’accompagnements et donc la

protection des plus bas salaires. Ce seront les femmes qui vont en pâtir les premières.


Il est nécessaire de sauvegarder les mesures d'accompagnement qui protègent les plus bas salaires

Dès lors, nous appelons à voter NON à l’initiative de l’UDC qui veut résilier l’accord sur la libre circulation des personnes avec l'UE.



texte par Solenn Ochsner

Grève femmes NE

par le Collectif neuchâtelois pour la grève féministe

  • Noir Icône YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2020 Collectif neuchâtelois pour la grève féministe | réalisation par Agnieszka